v2.2.9 (2309)

Humanités Contemporaines - HUM219 : Musique et télécommunications : Du télégraphe au MP3

Domaine > Humanités Contemporaines.

Descriptif

De l'invention du télégraphe à la compression du son, les
sound studies offrent une ligne de fuite pour problématiser les mutations
de la musique savante des deux derniers siècles et le renouvellement des
fantasmes technologiques. Le cours mettra la littérature en archéologie des
médias au profit d'une approche musicologiquement renouvelées des
potentiels compositionnels offerts par les techniques télégraphiques, la
radiophonie ou encore la synthèse sonore (de la musique concrète jusqu'à la
musique spectrale).*

nombre d'heure en présentiel

15

nombre de blocs

10

Volume horaire par type d'activité pédagogique : types d'activité

  • Leçon : 15

effectifs minimal / maximal

8/35

Diplôme(s) concerné(s)

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme Echange non diplomant

Vos modalités d'acquisition :

Le module sera validé par l'écrit d'un "commentaire d'écoute" comparée sur 1H30. 

Ceci n'est pas un test de connaissances.

Modalités : 

15 mn en ouverture de l'examen : écoute de trois extraits sonores en présence de David Christoffel 

Cette écoute sera répétée 40mn plus tard lors de l'examen. 

Les critères de comparaison seront autant musicaux que technologiques.

L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1.5 ECTS

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur

L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1.5 ECTS
  • Crédit d'UE partagées acquis : 1.5

Programme détaillé

TH1 - le devenir ondulatoire de la musique

TH2 - du télégraphe au téléphone

 

TH3 - conséquences esthétiques du phonographe

TH4 - le piano et le projecteur cinématographique

 

TH5 - espoirs radiophoniques

TH6 - les débuts de la musique concrète

 

TH7 - l'écoute électrisée 

TH8 - la musique face à l'ergonomie émotionnelle

 

 

TH9 - introduction à la musique spectrale 

TH10 - les radios pirates à l'heure d'internet  

Veuillez patienter