v2.11.0 (5397)

Humanités Contemporaines - HUM212 : Introduction à la psychanalyse

Domaine > Humanités Contemporaines.

Descriptif

 

"Dans le cours des siècles, la science a infligé à l'égoïsme naïf de l'humanité deux graves démentis. La première fois, ce fut lorsqu'elle a montré que la Terre, loin d'être le centre de l'Univers, ne forme qu'une parcelle insignifiante du système cosmique dont nous pouvons à peine nous représenter la grandeur. Cette première démonstration se rattache pour nous au nom de Copernic, bien que la science alexandrine ait déjà annoncé quelque chose de semblable. 

Le second démenti fut infligé à l'humanité par la recherche biologique, lorsqu'elle a réduit à rien les prétentions de l'homme à une place privilégiée dans l'ordre de la création, en établissant sa descendance du règne animal et en montrant l'indestructibilité de sa nature animale. Cette dernière révolution s'est accomplie de nos jours, à la suite des travaux de Ch. Darwin, de Wallace et de leurs prédécesseurs, travaux qui ont provoqué la résistance la plus acharnée des contemporains

Un troisième démenti sera infligé à la mégalomanie humaine par la recherche psychologique de nos jours qui se propose de montrer au moi qu'il n'est seulement pas maître dans sa propre maison, qu'il en est réduit à se contenter de renseignements rares et fragmentaires sur ce qui se passe, en dehors de sa conscience, dans sa vie psychique.

Les psychanalystes ne sont ni les premiers ni les seuls qui aient lancé cet appel à la modestie et au recueillement, mais c'est à eux que semble échoir la mission d'étendre cette manière de voir avec le plus d'ardeur et de produire à son appui des matériaux empruntés à l'expérience et accessibles à tous. D'où la levée générale de boucliers contre notre science, l'oubli de toutes les règles de politesse académique, le déchaînement d'une opposition qui secoue toutes les entraves d'une logique impartiale".

Freud, Introduction à la psychanalyse (1917)

 

C’est à la découverte de l’inconscient que Freud fait référence dans ce « troisième démenti », découverte qui fonde la psychanalyse.

Selon son inventeur, ce champ d’exploration qui s’ouvre à l’humain ne revêt pas moins d’importance que la révolution copernicienne ou la théorie de l’évolution.

Ce n’est donc pas seulement à une exploration du sujet dans son individualité que nous convie Freud, mais à une refonte globale de notre pensée sur les contours de l’humain, et partant, sur notre société humaine.

 

Si le court extrait présenté ici surprend par son actualité, on se demandera ce que la psychanalyse peut nous dire, aujourd’hui, du monde interne qui nous habite et du monde externe que nous tentons d’habiter.

 

Théorie de la vie psychique développée par Freud et enrichie par ses nombreux continuateurs depuis son invention en 1895 ; méthode d’investigation de l’insu ; fausse science selon les uns, révolution du savoir pour les autres… la psychanalyse n’en a sans doute pas fini de nous questionner.

« Ils ne savent pas que nous leur apportons la peste », aurait dit Freud à son arrivée à New York en 1909. Cette promesse revigorante tient-elle encore de nos jours ? Face aux enjeux du contemporain (AI, neurosciences, réseaux sociaux…), la psychanalyse, vieille dame de la fin du XIXè siècle, se contente-t-elle de radoter de vieux concepts inopérants pour notre vie moderne ?

Mais si, définitivement subversive, elle pouvait tenir un discours « autre » et vraiment nous aider à comprendre la société qui est la nôtre, en faisant vaciller de façon salutaire quelques certitudes ?

C’est ce que nous verrons ensemble à travers ces cinq rencontres thématiques.

Nous prendrons appui sur des représentations, antérieures ou postérieures à l’invention de Freud, qui feront mieux que nous servir d’illustrations : elles nous permettront de rêver autour de quelques concepts-clés de la psychanalyse.

 

 

Biographie

Fanny Laudicina s’est consacrée longtemps à l’histoire de l’art contemporain et au théâtre. Elle a enseigné, joué, mis en scène, écrit.

Elle a su bien avant de le devenir qu’elle serait aussi, un jour, psychanalyste.

Elle est diplômée du D. U. « Voix et symptômes, psychopathologie et clinique de la voix » - Département d’études psychanalytiques, Paris VII, et a soutenu un mémoire sur la voix à l’épreuve du travail.

En tant qu’art-thérapeute, elle accompagne depuis 2017 des patients adultes atteints de psychoses, ainsi que des adolescents porteurs d’autisme, au sein de groupes de création. Elle y propose une approche du corps, de la voix, de l’écriture poétique et des arts plastiques, au croisement de son vécu théâtral et de sa pratique analytique.

15 heures en présentiel (10 blocs ou créneaux)
réparties en:
  • Leçon : 15

22.5 heures de travail personnel estimé pour l’étudiant.

effectifs minimal / maximal:

8/35

Diplôme(s) concerné(s)

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur

Vos modalités d'acquisition :

Devoir maison à déposer sur une plateforme de partage

L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1.5 ECTS
  • Crédit d'UE partagées acquis : 1.5

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

Pour les étudiants du diplôme Programme de mobilité des établissements français partenaires

Vos modalités d'acquisition :

Devoir maison à déposer sur une plateforme de partage

L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1.5 ECTS

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

Programme détaillé

« - Etes-vous une personne ? - Oui, assurément, et très personne » (Marivaux, La Dispute, 1744)

  • La fabrique du sujet.

De la construction de soi au selfie (en québecois : « égoportrait »)

Mots-clés : corps, moi, narcissisme, identifications, symbolisation, idéal.

 

« Comment m’entendez-vous, je parle de si loin » (René Char)

« Il reste toujours quelque chose de l’enfance, toujours… » (Marguerite Duras)

  • L’inconscient.

Allongez-vous sur le divan : la séance psychanalytique à travers le cinéma et les séries.

Mots-clés : transfert, contre-transfert, rêve, associations, lapsus, acte manqué.

 

« Ma déraison lucide ne redoute pas le chaos » (Antonin Artaud)

  • Les structures (psychoses, névroses, perversions…)

Etudes de cas à travers les écrits de Freud et des extraits de romans.

Mots-clés : symptôme, refoulement, troubles psychotiques, clivage du moi, forclusion.

 

 

« Tout acte de création est d’abord un acte de destruction » (Picasso)

  • Pulsion de vie / Pulsion de mort

Considérations sur ce qui pulse en nous, à travers la littérature et la peinture.

Mots-clés : sexuel, désir, libido, principe de plaisir, ça, surmoi, sadisme, masochisme.

 

« Lire ce que j’ai écrit, même si on ne comprend pas très bien, ça fait de l’effet » (Lacan)

« La psychanalyse, c’est aider les gens à devenir ce qu’ils sont » (Dolto)

  • La cure de parole. Psychanalyse et langage

Comment le sujet naît-il dans, et par la langue, ou ce que nous apprennent les poètes.

Mots-clés : conscient, inconscient, signifiant, symbolique, jeu, mots d’esprit.

 

 

Des exposés de groupe vaudront pour le contrôle continu.

Une règle du jeu : s’appuyer sur des représentations (images, romans, poésie, films, bandes dessinées, séries…), en s’autorisant la libre association – le « ça me fait penser à ça ».

Liste des exposés (en construction) :

  • La psychanalyse nous aide-t-elle à comprendre l’amour ?
  • Que dit la psychanalyse de notre corps ?
  • Qu’est-ce qu’un traumatisme ?
  • Pourquoi la psychanalyse est-elle critiquée ?
  • Psychanalyse et neurosciences peuvent-elles faire bon ménage ?
  • La psychanalyse peut-elle nous aider à penser la question du genre ?
  • Le complexe d’Œdipe nous dit-il quelque chose de la famille réinventée ?
  • Qu’est-ce que le bébé apprend aux psychanalystes ?
  • Une mère, ça sert à quoi ?
  • Narcisse, une figure contemporaine ?
  • (…)
Veuillez patienter